1ère ascension féminine pour notre Ambassadrice

AltiShop Youtube Facebook

Félicitations à notre Ambassadrice, Caroline Ciavaldini qui vient de réaliser "The Quarryman", une authentique performance et une première ascension féminine. 

Pour vous, Caroline revient sur cette ascension avec, cerise sur le gâteau, une petite vidéo "in situ" !!


Déjà entendu le nom de cette voie ? « The Quarryman » ? 

Si je vous dis « une grande voie de 100 m au  max,  4 longueurs dans une carrière d’ardoise en Pays de Galle, cotée E8 7a… ça ne vous avance pas plus, n’est-ce pas ?

Comment vous raconter toute la fantaisie de la culture grimpe british ? On vous a parlé de Trad, cette grimpe dangereuse sur coinceurs, et on vous a parlé de dalle, en Granite. 




Mais comme le haggis, les britanniques en gardent encore sous le coude…L’emblème du pays de Galle n’est rien moins qu’un dragon !

Alors voilà encore une idée bien folle : faire de la dalle dans des anciennes carrières (creusées à la main et à l’explosif), sur de l’ardoise, cette pierre noire, ultra lisse, si lisse qu’elle est parfaite pour faciliter l’écoulement de l’eau sur les toits ! Alors, là, parler d’adhérence sur un rocher lisse comme du verre, c’est comme de parler du Brexit : ce n’est pas possible ;).

Le Quarryman, donc, est, sans aucun doute LA voie emblématique de ce style de grimpe, une voie devenue culte parce qu’ouverte par le virtuose britannique Johnny Dawes, qui montra à la population grimpeuse dans le film culte « Stone monkey » (années 90 quand même) des méthodes très gymniques d’exécution du fameux « Groove » (il se fendit d’une croix de fer, prise d’élan des jambes dans le vide, pour aller jeter un pieds à coté d’une main…Vérifications faites, c’était sans doute surtout pour épater la galerie, parce que moi je suis passée pareil, mais avec les pieds sur le rocher ! 


Mais on le sait déjà non, que ne ferait pas un anglais pour épater la galerie .

Bref, je me perds, le « Groove » est quoi qu’il en soit un dièdre sans prises, où le grimpeur (ou la grimpeuse, de fait)  rampe verticalement, suant sang et eau pour se hisser de…quelques cm.

Caro dans la longueur "The Groove"

Rêver du Quarryman c’est une chose, mais la faire c’en est une autre. Voilà une voie au style unique, imprévisible, et si il y a 3 ans j’y pensais, c’était plutôt un rêve, un pari, un « pas cap ». 3 ans plus tard, riche de multiples expériences  (dalle en granite, Voie Petit, Trad…) dans lesquelles j’ai dû puiser, j’y suis retournée avec des bagages de patience, un mois de libre pour attendre la fin de la pluie, et je sors tout juste de cette voie, la croix en poche. Mais à 33 ans, le terme « croix »…Je n’y tiens plus tant. Ce qui m’a plu, c’est le voyage. Ce dont j’ai envie, c’est que vous vous posiez la question : « grimper sur de l’ardoise…quelle idée folle…tiens tiens, on fait quoi en juin » ?

Caro dans la longueur nommée "The Groove"..le fameux dièdre lisse comme un oeuf du Quarryman.


crédit vidéo : James Pearson

crédit photo : Ricky Federer